Animaux sacres de l’ancien Egypte

La nouvelle exposition temporaire spectaculaire du musée égyptien de Barcelone est dédié à la relation étroite qui unit le monde animal et l'ancienne civilisation pharaonique.

Du 22 Février à 30 Septembre, 2017

A travers d’objets qui font partie de la collection du Museu Egipci de Barcelona, on peut connaître beaucoup des aspects de la relation que les anciens égyptiens établirent avec les espèces qui configurent l’univers animal de leur environnement plus immédiat. En plus de son utilisation comme ressource économique, animal de compagnie ou proie de chasse, les animaux sont présents dans nombreuses manifestations culturelles de l’Egypte pharaonique. De cette façon, nombreux sont les hiéroglyphes qui montrent animaux ; autres, furent reproduits en objets destinés à des soins cosmétiques et aussi en objets de mobilier ; et autres devenaient acteurs, telles que des êtres humaines, dans compositions de caractère satirique. Cependant, fut dans le domaine religieux où les animaux ont eu plus de notoriété que dans autres civilisations anciennes. Pour des raisons diverses, la plus part d’espèces connues par les égyptiens furent associées à une divinité particulier. Des mammifères, des insectes, des oiseux, des poissons ou des reptiles ont servi de modèle pour la conception d’images divines, soit dans la totalité de son corps ou une partie de celui-ci. De surcroît, ils ont été momifiés afin que leurs dépouilles servent de support physique à l’âme immortelle des dieux. Un des points sans doute plus attrayant et neuf de l’exposition est la présentation des résultats obtenus des tomographies réalisées aux six momies d’animaux conservées au Museu Egipci.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Obtenir plus d’information.